13

Avengers 2 : l’ère de la suffisance.

Qu’entends-je ? Qu’ouïs-je ? Tu n’as pas vu le dernier « Avengers 2 : l’ère d’Ultron » ? Peux-tu s’il te plaît quitter cette société où tu n’as visiblement pas ta place ? Et vu que tu n’as pas l’obligeance de faire partie de cette dérive de la culture populaire, peux-tu emporter avec toi le respect et l’amour du cinéma ? On n’en a plus besoin ici. Merci.

 

Le dernier Marvel, blockbuster étendard du mois d’avril 2015, brandit fièrement la bannière de la médiocrité triomphante. Ce n’est pas la peine de faire cette tête, j’ai tristement raison.

 

marvel

 

Pour te résumer, les Avengers sont confrontés au plus puissant de leurs ennemis, Ultron. Ventoline en poche, Hulk, Thor, Captain America, Iron Man, Hawkeye, Back Widow et Spider-Man  se lancent à sa poursuite en sous entendant, avec des sabot aussi gros que le cerveau de Nick Fury, que la mission est im-po-ssi-ble. Mais ce serait oublier qu’il y a les muscles de Hulk, le génie de Tony Stark, le marteau Mjöllnir et un bouclier de la même matière que le squelette de Wolverine (tu le savais pas)  et… un père de famille qui lance des flèches et une super nana sans utérus (cette information doit te donner une mine triste). Oui car cet opus tente de donner de la profondeur aux supers héros mais pas à Ultron qui devient aussi charismatique qu’un thermomix. Ce qui crée une vraie dissonnance avec les discours le concernant et le propulsant au rang de « super méchant ». Le charismatique Loki est bien lointain…

Note spéciale pour la première scène d’apparition d’Ultron dans le corps d’un robot de la Stark Industry qui est vraiment très réussie, enclave totale à l’univers aseptisé du film.

Le film en lui même n’est donc pas plus mauvais que les autres Marvel tout autant marketés à outrance. Seulement jusqu’où va-t-on aller avant l’épuisement total de ce « créneau cinéma » ? Le planning des sorties Marvel est booké jusque 2019 ce qui promet encore de beaux jours pour la vente des produits dérivés. Il est plus facile de trouver un T-Shirt “We have Hulk” qu’une réelle explication sur les choix scénaristiques des films. Un peu comme dans les années 80 et 90 où l’on créait des dessins animés dans l’unique but de vendre les jouets. Pour G. I. Joe et Transformers les choses étaient claires. La situation actuelle est plus hypocrite, les producteurs tentent de nous faire miroiter un monstre du 7ème art quand il y a derrière qu’un géant de l’industrie.

Alors elle c'est la fille de Magneto mais il faut pas le dire...

Alors elle c’est la fille de Magneto mais il faut pas le dire…

Perlmutter, 71 ans, est le directeur général de Marvel et l’homme le plus puissant de l’industrie de l’entertainement. Depuis que Disney a racheté la boîte en 2009 pour 4 milliards de dollars, il est devenu l’un des principaux actionnaires tout en conservant les droits sur Spider-man, Iron Man  et les  Avengers. Parmi les 5 films qui ont engrangé le plus de recettes de toute l’histoire du cinéma, Marvel en compte désormais deux : The Avengers (2012) en troisième position et Iron Man 3 (2013) en cinquième. Ce qui propulse Marvel au même niveau que les grandes sagas “Harry Potter”, “Star Wars” ou “Le seigneur des anneaux”. Pour autant, contrairement à ces trois sagas, les Marvel ne s’encombrent pas d’une véritable histoire travaillée, paradoxalement aux multiples histoires “papier” de la maison. Les films sont aussitôt vus, aussitôt oubliés.

 


avengers-comics

 

 

Au milieu du tsunami Marvel, le dernier film Avengers semble être un bulldozer hollywoodien à la mode. Mais on va voir Avengers seulement parce-qu’il faut l’avoir vu. C’est tout. Félicitons-nous, nous faisons partie du même système.

Ce n’est pas le cinéma en tant qu’ “oeuvre” qui crée l’engouement de ce genre de sortie, mais l’idée complètement nouvelle du « devoir » de visionnage pour ne pas passer pour un con. Or (conjonction de coordination), qu’y a-t-il de pire que l’effet de masse ? Propulser Shy’m au rang d’artiste ? Et bien oui. C’est un effet qui génère une échelle de valeur. On cautionne, dès cet instant, aveuglement la merde. Mais nous ne sommes pas responsable individuellement attention ! Non ! C’est l’échelle de qualité de la culture en général qui s’est dégradée. Pas seulement au cinéma, la musique et les séries télé en sont les vitrines. Sous prétexte d’une culture commune nouvelle, on sacrifie l’exigence.

avengers2

Mais de quelle culture parle t-on ? La culture Geek ? Ce film est censé représenter le haut du panier d’une culture aussi vieille que la télévision ? Oui, seulement les Geeks ne jouissent plus depuis longtemps du monopole des connaissances mythologiques des films, du jugement de la bonne ou de la mauvaise qualité d’une oeuvre. Cette culture est tombée sous le joug du « grand public » qui lui dicte désormais ses codes. Et quels codes ! Les Marvel n’ont aucune consistance structurelle dans le récit, ils ne sont qu’un enchaînement de « poilades » séquentielles qui fonctionnent, au milieu de combats et d’enjeux aussi dramatiques que la porte en face de toi. Le fond n’a aucune importance. Le film est conforme, répond à la charte qualité Disney, les paysages et les costumes sont cools. C’est tout, l’exigence s’arrête ici puisque ce n’est plus pour elle que tu te déplaces, mais pour vivre cette expérience médiatique commune à tous.

Je continuerai à aller voir ces merdes si bien camouflées, pour les raisons mêmes que je viens d’évoquer. J’ai renoncé. Le marketing aura bel et bien eu ma peau.

– De Papincourt-


 

Doctor Strange : Vous reprendrez-bien un peu de ratatouille ?

doctorstrange

De Papincourt

13 Comments

  1. Je suis assez d’accord avec toi par rapport au scénario merdique de Disney ( depuis quand hulk encule black widow ? je savais que c’était une sacré chaudière mais de la à se faire poutrer par le gros manche vert bien dur..)

    Je ne suis pas d’accord sur le fait que Ultron soit le plus coriace adversaire des Avengers, il y a galactus et le prochain gros méchant de Avengers 3 Thanos.

    Je trouve que Ultron est très charismatique une sorte de « Super Mr Hankey » (si tu comprends le lien et le jeu de mot je te paye le resto) grâce aux effets spéciaux extrêmement bien réussi.

    Je suis convaincu que Shy’m est une artiste rien que pour son corps, il faut réussir à sculpter quelques chose d’aussi beau. C’est pas, l’autre tarlouz (oui c’est insultant) de Rodin qui aurait fait ça.

    Je suis contre le plagiat du joueur du grenier.

    Je suis sur que la saga « gardien de la galaxie » va niquer Les autres blaireaux de Spielberg et Lucas.

    Je suis déçu par la beauté de Wanda Maximoff qui dans le comics est apparement une sacré bombasse.

    Je suis content d’avoir participé à ton blog

    Je te dis au revoir.

    Au revoir.

    • Merci Wally pour cette participation qui m’honore de toute gloire.
      Le Joueur de Grenier a dû me plagier… C’est abusé, peux-tu lui laisser un commentaire sur sa vidéo stp ?

  2. Bonjour.
    j’ère sur le net comme une ame en peine cherchant piteusement à me jouer du temps long de ce dimanche d’après cuite, lorsque je tombe sur ce blog. Oh, pas tant que j’aime le ciné actuel, comme tout le reste, c’était mieux avant. Je devrais aller voter mais j’ai le cul qui me gratte en pensant aux résultats, alors j’ère, disais je.
    Et donc, je parcours l’itw fleuve à propos de burton, boaf me dis je, de la branlette intellectuelle geekienne. Je passe mon tour.
    Et j’arrive là. Là, là : sur cette article. Je le lis jusqu’au bout. (notez que je mérite une médaille rien que pour ça). Et je vois la « sign »…
    « De Papincourt ». un hommage à JPP me dis je? une figure de style inconnue?
    Et puis tout s’éclaire….
    C’est là où je décide de vous laisser ce message, Sieur « De Papincourt ».
    Et bien oui, la particule. Tout s’explique : le ton condescendant, le mépris pour la culture populaire, le ton moqueur et si arrogant envers ceux qui ont pris du plaisir à regarder ce film.
    On est quasi dans la lutte des classes, et visiblement vous etes de la Haute. Vous excuserez donc ce message d’un représentant auto proclamé du peuple, celui-ci ne sachant pas si vous daignerez baisser le regard vers moi, là, si inférieure…..

    Mais venons en au fond : Ce film, qui n’a d’autre prétention que de divertir. Simplement. Directement. efficacement. N’est ce pas le role du cinéma? Son objectif premier? Divertir le spectateur? N’était ce pas là la volonté d’un Mélies?
    Pourquoi regardez du haut de votre particule l’Histoire du cinéma?
    La colère me monte au nez, De Papincourt! Et pas qu’un peu!
    Oui, j’ose le dire, et m’attends à etre insultée, j’ai aimé ce film. Contente de partager ce plaisir avec des milliers de spectateurs d’ailleurs, vous savez, ceux qui vous insultez avec votre critique?
    Oui, je me suis identifiée à celle « qui n’a pas d’utérus ». Cette femme est d’une force et d’un courage à toute épreuve, et je suis admirative de son personnage, qui mène à la baguette ses collègues masculins! Je réclame à corps et à cri un film basé sur son histoire, d’ailleurs!
    Revenons à ce film : le scénario tient la route, les rebondissements sont surprenants et personne dans la salle de cinéma ne s’y attendait! On se doute bien du happy end, mais l’enjeu de ce genre de film est de savoir comment on va y arriver! Et c’est là le génie des scénaristes hollywoodiens, que de nous en faire voir de toutes les couleurs!
    Et moi je suis exigeante! Je réclame un cinéma efficace, qui me fasse oublier l’ennui du train train quotidien, le métro boulot dodo, les élections piège à con, etc. Et j’aime ce genre de film où l’on sort épuisé de ces effets spéciaux, de ces personnages courageux, de ces héros qu’on envie…

    Pour conclure, je n’aimerai pas avoir votre vie, elle parait si fade, si bien pensante, si sérieuse… Ouvrez vous au peuple, De Papincourt, ou allez mourir avec votre dédain de la culture populaire….
    Hamelle.

    • Hamelle… Hamelle i… Hamelle Ip… Pû, pou ? Amélie Poulain ! Vous êtes démasquée ! Vous êtes une parisienne à frange qui mange des figues ! Je déteste les figues, pour autant je vais m’efforcer à répondre à ce commentaire idiot.
      Enfin, « idiot » j’exagère, car le passage qui démarre par « revenons à ce film » me semble plutôt interessant car il dévoile votre avis critique sur ce que j’ai jugé être de la merde. Et face à mon avis tranché, il faut des réactions, donc merci.
      En revanche, on peut essayer de se divertir intelligemment, sinon on se contente de regarder les mouches voler. L’exigeance ne devrait pas être l’apanage des hautes sphères, sinon vous vous condamnez toute seule chère Hamelle.
      Quant au reste, c’est d’une bêtise intersidérale.

  3. Je déplore la non publication de mon commentaire, et de MES commentaires! La censure ne vous sied pas, De Papincourt!
    Je suis outrée!!! Un aveu de faiblesse???

  4. Je vous remercie de m’avoir publié, toutefois. Je reconnais votre sportivité.
    Cordialement.

    ps : peut etre pourrions nous éviter de tirer à vue l’un sur l’autre? Respectez moi?

  5. cette Hamelle, quelle verve! je suis fan!
    Mais ce film est une insulte à l’homme, à la femme et aux enfants.
    Que des caricatures glorifiant la nouvelle mythologie américaine : capt’ain mes couilles sur ton nez à la morale irréprochable, Thor au corps parfait sans cervelle (au niveau d’un supporter du PSG), Hulk un peu plus de profondeur mais qui se reprend très vite, faible face à l’innocente beauté de la « femme sans utérus » (c’est pratique ça du coup non?).
    Allez, il y a le cynisme de l’inventeur narcissique qui sauve un peu le truc, t’as juste envie qu’il en prenne plein la gueule c’est drole!
    Je ne parle pas du méchant, entre transformers et terminator…
    Putain mais merde, à part du réchauffé y a rien qui sort du cerveau des créateurs d’Hollywood???

    • « Capt’ain mes couilles sur ton nez » je suis carrément fan de l’expression, merci pour ce petit rire nocturne ! « A peine vu, déjà oublié  » pour toutes ces bouzes bien emballées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *