6

Avengers : Infinity War, circulez y a rien à voir.

Je viens de subir le dernier Avengers : Infinity War rien que pour toi et déjà le Guiness des records s’affole. Le film, enfin cette super-méga-production, a réussi à dépasser le milliard de dollars en 11 jours ! C’est plus court que la durée de vie des mouches à merde. Véridique. Pourtant Avengers semble faire l’unanimité. Quand j’explique pourquoi le scénario du film est bidon, on me rétorque « oui c’est vrai, mais quand même c’était bien ». L’espoir est mort, Ô Thanos, et ce n’est certainement pas Marvel qui le ramènera.

Alors accroche ton slip lycra® mon ami et partons spoiler un bon coup.

Je dois t’avouer qu’il est difficile pour moi de me souvenir à chaque fois de l’histoire du Marvel que je viens de regarder. Ces films sont à l’image des comics papiers, aussi vite vus, aussi vite rangés et oubliés. Les aventures s’enchaînent, donnant au public un air béat qui les fera payer à nouveau 10 balles pour le prochain film. L’industrie Marvel est bien rodée et n’est pas disposée à s’arrêter en si bon chemin.

Alors qu’est-ce qui ne va pas du tout dans ce film ? Et bien, il manque l’essentiel. Une histoire qui tienne la route. Pour se foutre sur la gueule y a du monde, mais pour trouver une raison à tout ça il n’y a plus personne !

L’art de vouloir sauver les planètes, mais d’en détruire les lunes… #fucklalogique

Je ne lis pas les Comics, qu’on soit bien d’accord. M’enfin il me semble qu’un film inspiré d’une œuvre devrait se suffire à lui-même comme un grand garçon. Alors je vous explique ici ce que j’ai compris de l’histoire :

  • Thanos est un dieu vilain-vilain mais rose. Il a une idée en tête, celle d’éradiquer la moitié des êtres vivants de la galaxie car dans un futur plus ou moins proche on (je fais parti de la galaxie à priori) aura épuisé toutes les ressources et mené nos planètes à l’anéantissement.

  • Les Avengers, outrés par cette nouvelle, remontent leurs slips et se rassemblent (faisant fi des querelles du passé) pour aller lui péter la bouche à ce Thanos.

  • Thanos, bien que fort en biscoteaux (ce mot est arrivé à sa date de péremption) doit trouver des gemmes afin de le rendre encore plus puissant. C’est d’ailleurs le fil rouge du film, il les trouve/prend/extirpe une par une afin que les idiots que nous sommes ne soyons pas trop perdus dans l’histoire.

  • Bon je ne te cache pas qu’il y arrive et d’un claquement de doigt, il peut désormais exterminer la moitié des individus des mondes connus, sans laisser de trace dégueulasse, façon « et paf ça a fait des chocapics ». Le pire c’est qu’il le fait de manière arbitraire, alors qu’il pourrait décider de n’éliminer que les cons ou les moches. Ce qui donnerait à ton mec une chance de plus de vivre.

Et si Marvel venait de créer le premier méchant lucide de son histoire ? Il a vu que nous sommes trop nombreux et que nous courons tous à notre perte. Ça ne te rappelle rien ? C’est pourtant une problématique qui nous concerne tous aujourd’hui et de manière urgente. Nous épuisons chaque jour un peu plus les ressources de notre terre et nous savons que cela ne pourra pas continuer ainsi. Ce film pourrait proposer une véritable réflexion existentielle sur nos modes de vie.

Les Avengers, sensés œuvrer pour la sauvegarde de notre espèce devraient alors être touchés par cette révélation et ouvrir les négociations avec Thanos, afin de proposer à la galaxie un nouveau type de développement durable certifié écologique et responsable©.

Mais non, au lieu de ça, ils se réunissent tous pour lui botter le cul sévère, sans discussion. C’est idiot les gars. Car s’il meurt, vous avez réussi votre mission certes… Mais les espèces et les planètes finiront par mourir quand même…

Pas un seul des héros, n’aborde ce sujet. Thanos est un vilain, c’est tout.

J’ai lu souvent que pour beaucoup, Thanos était un méchant plus humain parcequ’il pleure gnagnagnah. Mais Marvel ne va pas au bout de son idée, car ça aurait nécessité de développer autrement que par des grosses baffes un sujet vraiment intéressant.

Quelle solution les Avengers vont-ils apporter à cette destruction programmée de l’humanité ? Le film n’y répond pas et préfère s’attarder sur des séquences inutiles comme celle de la fonte de la hache de Thor par un nain géant (comme si le nombre colossal d’acteurs déjà présents au casting ne suffisait pas).

Bref, 2h30 de bagarre façon ratatouille qu’aucune personne saine d’esprit ne peut suivre. On ne bite toujours rien au pouvoir de Docteur Strange, pareil pour la nana de Vision, qui elle fait des trucs couleur rouge très puissants… Mais n’essayez pas de savoir ce que c’est exactement.

Du cassage de bouche coloré, aucune discussion sensée entre les personnages, seulement les éternelles punchlines qui viennent désamorcer toute forme dramatique du propos.

Le public s’est déplacé en masse pour voir ça. Quitte à payer une place pour voir des héros réunis, autant qu’il y ait Mary Poppins ou Shrek parmi eux en plus, histoire de parachever l’industrie de l’abrutissement.

Les lunettes de Tony Stark justifient à elles seules un génocide.

 

Mention spéciale tout de même : Tony Stark rembarre le jeune et probablement puceau Spiderman quand celui-ci lui parle de références à la pop culture qu’il ne supporte plus. Ne serait-ce pas un pied de nez à cette manie de foutre des Easter Eggs partout en ce moment au cinéma ? On peut s’interroger, quand on sait que le concurrent direct aujourd’hui à ce film est Ready Player One

– De Papincourt-

Si vous voulez du divertissement intelligent c’est plutôt par ici… Downsizing, la science-fiction dans ce qu’elle a de plus grand.

De Papincourt

6 Comments

  1. Ahahah
    Clapclapclap
    Hurra, bravooo
    Etc.

    Bon, maintenant en voyant le film que tu vas critiquer j’arrive à anticiper le sens de la critique. Ici évidemment tu ne pouvais pas ne pas taper dessus…
    Et c’est drôle cette mauvaise foi second degré de ton texte!
    Par contre, j aurais voulu lire ton avis sur un fait indéniable (et non vérifié ahah) : c’est le premier film de l’histoire de l humanité intergalactique où le méchant gagne à la fin et où les gentils meurent. Personne pr sauver ces connards d électeurs de macron…
    Youpi.

    • Ils renaîtront de leurs cendres… Et EN MARCHE ils viendront à bout de ce vilain vilain écolo…

  2. Hum, mauvais t es dure… mediocre passable…
    Deja des points positifs, pas de happy end, les gardiens sont drôles ( enfin ils me font marrer ). C est propre, normal vu le prix en même temps.
    Je peux pas cautionner une critique scénario aussi vide sur un film sf, c est pas un critère acceptable.
    Je valide le mot ratatouille, j ai aussi trouve le film long.
    Sur la liste des marvels il est dans la bonne moitié malgre tout.

    • Allez va pour médiocre… Mais n’est-ce pas terriblement mauvais d’être aussi médiocre au bout de 10 ans ? Vous avez 4h00..
      Mais si j’ai bien compris ce n’est pas la fin.. Il y a encore de l’espoir cher Humain, ne t’inquiete pas pour Dr ratatouille, il va revenir.

  3. Moi je remarque que c’est quand même Thanos qui gagne à la fin et donc que les scénaristes sont plutôt pour l’extermination de la moitié de l’humanité 🙂 de plus Thanos n’est pas si gai(y) dans les comics. Et pour quelqu’un qui est fan de Spielberg, je ne comprends pas ce procès à charge contre les scénars des Marvel 😉

    • Cher Saucisse,
      Malheureusement pour moi (nous?), ce n’est evidemment pas la fin du film, la partie 2 débarquera comme Jésus Christ avec son lot de « Ho mais il nest plus mort finalement ?? ».
      Aie Aie Aie, ce procès contre les Marvels et le « Junk Cinéma » est une chose, le mettre en lien avec les Spielbergs est une hérésie ! Aussi imparfait soit-il (qui l’est d’ailleurs ?) on ne peut pas le ranger dans la même case !! Ce serait nier sa réalisation hallucinante sur beaucoup de ses films, le dernier étant Pentagone Papers ! NON NON NON cher Saucisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *